Ariana-Vafadari-Anahita

Ariana Vafadari sort un album à la croisée des langages musicaux, inspiré par les poèmes millénaires de la poésie zoroastre. Un tour de force lyrique qui laisse pantois.

La chanteuse franco-iranienne sort l'album Anahita. Morceaux et tableaux chantés en persan et français évoquant Anahita, déesse des eaux, de la fécondité et de la sagesse. Un véritable enchantement, un spectacle vibrant, bouquet de mélopées et d’incantations aux parfums de l’Orient.

Ariana Vafadari a composé chaque morceau de l'album Anahita à partir des maqams ou gammes orientales. Il en découle une musique qui vibre en permanence entre ses fondements mystiques orientaux et son pendant lyrique occidental. Ariana Vafadari et ses musiciens ont un point commun, ils poussent sans cesse les frontières musicales. Les Gathas sont les prières du zoroastrisme, religion monothéiste de la Perse antique. Ces poèmes du philosophe et prophète Zarathoustra datent d’il y a 3700 ans environ. Étonnamment modernes, ils expriment la vie, les doutes et les choix d’un homme.

Produite par Ariana Vafadari et Vincent Joinville, cette création musicale présente des morceaux et tableaux chantés en persan et français, et a été jouée en mars dernier au Musée du Quai Branly avec la participation de Fanny Ardant en récitante. Un véritable enchantement sonore, aussi apaisant que puissant. Un disque inoubliable.

Le site officiel

Voici un extrait d'Anahita à découvrir :