2 minutes de lecture (476 mots)

Quotidien

Quotidien

J’ai les doigts qui grattouillent depuis quelques jours parce que je n’ai pas écrit un traitre mot pour m’évader de la laideur ambiante du monde !

N’ayant pas un sujet d’inspiration sous la main, je me laisse guider par les mots, emporter par le rythme des phrases vers une destination improvisée.

Dodo, métro, boulot, que puis-je extraire de ce schémas assommant, trop terre à terre, trop commun sinon que l’obstination d’une essence vivante qui veut absolument éclore au beau milieu d’un non sens sans nom !

Nuit sans rêves, réveil à la va vite, café et dérivé addictif… Je fais quand même attention de saisir la brosse à dents de la main gauche pour faire différent, machinalement démarrer la voiture, tenter de prendre une nouvelle ruelle, en vain, je n’ai pas tellement le choix ! Je débarque au parking du lycée, j’ai failli oublier d’enfiler ce tablier blanc, celui là même que les médecins, les pharmaciens, sorciers adeptes de la magie noire, les bouchers, les laborantins, les concierges… Mettent… J’ étais sans manches et ce n’est pas faisable d’être en classe comme ça ! Et puis du bruit… Un brouhaha sans tête ni queue, un second café que j’avale, la classe… et dans ma tête ce refrain incessant " tout cela n'est pas réel, tout cela n'est pas réel...."

Curieusement,la classe c'est toujours un moment de répit, j’adore leurs grands yeux ouverts face à ma spontanéité peut être?
En tout cas avec eux je me sens plus ou moins bien ; rien à prouver, rien à démontrer, rien à expliquer à part une langue qui véhicule la véritable nature des choses, et ça les intéresse malgré leurs difficultés.

Midi, les embouteillages, les pensées qui m’assomment ! Je téléphone à la maison, ils étaient tous là, mais rien de prévu ou de fait pour le déjeuner ! la queue devant un fast-food pour servir mon monde et puis à peine rentrée, je repars, je me tape encore une fois un embouteillage monstre, le parking,le lycée, et ce tablier qui traîne sur le siège à côté et que j’ai failli encore oublier de mettre, le bruit sans fin, un verre de thé, la classe, la voiture, les embouteillages, escale à la maison, les courses pour les humains, les chats et les chiens… Je tiens toujours debout, je fonctionne et je fonctionnerai sans âme, mais pour combien de temps encore ?

Demain est un autre jour… Semblable est celui-ci, mais entre temps j’aimerais que Morphée m’entraine dans la vraie vie, celle où je vole, celle où je voyage à la vitesse de la lumière, celle ou je rencontre ceux que j’aime, celle où on m’entraine sur des plans où je ne suis plus que joie, amour et énergie, une dimension qui me dépossède de ma peau et me revêt de toute la splendeur de ma lumière !


Faten

 

Mariage et "fusion" des esprits
L’Amour inconditionnel ou la mort fine - New Age
 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
vendredi 14 mai 2021

Image Captcha

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.les-voies-libres.com/

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

5 février 2019
Art et Culture
Bjørn Berge, le guitariste norvégien, revient avec l'album Who Else?, sommet de la guitare blues à l'ancienne. Né sur la côte ouest de la Norvège, c’est dans le Sud profond, celui du delta du Mississi...
8 mars 2021
Éveil et Spiritualités
« ...et si vous savez pourquoi les Egyptiens avaient divinisé le chat, vous n'auriez plus lieu de douter du sujet qu'il vous faut choisir ; son nom vulgaire vous sera nettement connu. » Fulcanelli, Le...

Commentaires Articles

AngeAdmin Le B.A.-BA de la Juste Direction
5 avril 2021
Merci beaucoup professeur. Votre vidéo va enrichir notre site. Bien à vous
Invité - Pr S. Feye Le B.A.-BA de la Juste Direction
27 mars 2021
Une sage philosophie, s'inscrivant dans les racines de la tradition : https://ww...
Invité - Chantal GOURIOU Quelques codes De Grigori Petrovitch Grabovoï
19 février 2021
Bonjour, pour le cancer des poumons, la séquence numérique est 4541589 à visuali...
Invité - Stephane Le verbe de tes yeux
8 février 2021
C'était pas Autriche mais autrice, vive le T4
AngeAdmin Le verbe de tes yeux
7 février 2021
Merci Stéphane

Please publish modules in offcanvas position.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScriptReCAPTCHA, Google NotAllowedScriptMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.