9 minutes de lecture (1797 mots)

Tiré du Livre Le Divin Réveil de Amano (sur la crise sanitaire)

amano---sur-la-crise-sanitaire

Sur la crise sanitaire

Vu le monde trouble avec ses restrictions, crises sanitaires et autres interdictions qui nous sont inculqués aujourd'hui, nous n’avons pas souvent l’occasion d’entendre ce genre de propos direct qui vous rappelle simplement à vous-même. Que penses-tu de ce qui se passe en ce moment. Car il faut dire que c'est assez catastrophique. J'ai l'impression que nous perdons de vue notre humanisme naturel et que si nous continuons à servir aveuglément toutes ces pensées apeurantes, nous aurons du mal à nous libérer de ce carcan étouffant dans lequel nous sommes presque tous prisonniers.

Nous servons le mal alors que le Bien nous est servi ici-même, ceci à chaque respiration consciente. Toutes ces crises dont souffre l'humanité entière ne viennent que d'une source nauséabonde à laquelle nous avons totalement adhéré sans y porter une attention nourrie de vigilance, de réflexion et de discernement. Ce monde neutre qui nous fait vivre, traduit en chacun-chacune par sa pensée distordue ou désordonnée que nous avons hérité d'un système de penser avilissant, ne montre en tout et pour tout qu'un manque d'écoute intérieure ainsi que l'absence d'une prise de conscience de notre rôle principal à reconnaître et à vivre. Ce n'est pas le monde naturel qui est atteint d'une maladie qui paraît à première vue incurable mais les esprits manipulés qui la soutiennent par crainte et la propagent par inconscience. De tout temps, il y a eu des crises similaires et même plus destructives que celles que nous voyons se produire aujourd'hui. Elles ont toujours plus apeuré les esprits des hommes que la planète elle-même. Tout ce qui se passe ne se passe qu'en chacun de nous. Nous interprétons le monde que nous voyons. Même si cela semble complètement absurde du point de vue de la mentalisation et ses lourds diktats stéréotypés. Nous ne pouvons comprendre tout ceci tant que nous restons cloisonner par les idées contradictoires qui prônent un sens particulier à la vie qui nous est offerte ici-bas. La Vie est seulement là pour se connaître Vrai, Entier et Uni pleinement à Ce qui Est Réel. Ceci hors de toutes imaginations infertiles et de toutes croyances séparatives qui nous sont inculquées. Tant que nous resterons dans ce circuléum infernal plus que névrotique et tant que nous l'alimentons par crédulité et ignorance de Ce que nous sommes réellement en amont, il nous sera impossible de concevoir et de ressentir une autre issue salutaire. Cette issue salutaire n'est en définitive que la prise de conscience d'un Soi Impersonnel toujours Présent en-deçà de toutes les limites mentales apprivoisées par inconscience. Ce Soi que tous nous sommes n'est aucunement sujet à la maladie, à la peur, aux troubles et autres puisque avant toute chose, il les précède en tous points sans pour autant en être perturbé ni affecté. Ce n'est que le mental-ego qui est sujet à l'affectation maladive et ce ne sont que les corps qui en subissent les effets amers et douloureux. L'organisme corporel ne peut exister de lui-même ni par lui-même sans que le mental pensant lui donne des informations et des directives, que celles-ci soient bénéfiques ou maléfiques pour ce corps. Il est bien rare qu'un corps seul conduise avec attention une voiture sans une autorisation et une directive psychique. Le mental se sert du corps pour agir et non l'inverse. Et le mental lui, ne peut exister ni se mouvoir sans une directive moins perceptible qui lui permet de prendre une décision, que ce soit dans la conduite d'un véhicule ou toute autre activité. Nous ne sommes pas le corps-mental mais Ce qui le permet et si nous en prenons conscience nous sortirons de ces états mentaux suffocants.

Cette façon de penser n'est pas bien commune. Mais ce que j'entends depuis nos échanges ne fait que bouleverser les acquisitions auxquelles nous donnons par inadvertance tout crédit. Ce qui me fait aussi comprendre que c'est notre identification physico-mentale et tous ses troubles qui est à la racine de nos problèmes quels qu'ils soient. C'est là que je vois l'urgence d'un retour sur soi et cette crise actuelle est peut-être une belle opportunité pour réfléchir avec un peu plus de sérieux sur nous-mêmes. C'est certain que tant que nous restons dans les ornières mentales, il nous est impossible de se poser de vraies questions qui ont trait à notre propre connaissance, et ce monde chaotique est bien la preuve que nous avons misé nos pions sur les idées apeurantes plutôt que sur celles qui nous en délivrent !

Ta réflexion est juste. Tout peut être une belle opportunité pour retourner à notre Demeure Intérieure. Et cette crise actuelle peut devenir un bon tremplin pour se poser des questions un peu plus pertinentes sur soi que celles que l'on nourrit inconsciemment en les traduisant objectivement par des peurs et des angoisses à tous vents, rendant ainsi les êtres humains méfiants, insensés et malheureux. La plupart des esprits font une fixette névrotique sur le comment ceci ou cela, de ce qui devrait se faire ou pas, de ce qui doit être accepter ou non, etc. C'en est devenu une compétition pas bien saine et même alléchante financièrement pour certains. Ce qui ajoute un plus à l'anxiété d'un grand nombre d'esprits dépendants et soumis à ce cirque nauséabond apeurant. Il est vrai que si nous restons dans les ornières mentales et que nous voyons seulement à partir de là, il y a vraiment de quoi s'en faire du souci tout en consolidant notre pessimisme. Dans ce genre de crise sanitaire, il y en a toujours qui s'en tire à bon compte et d'autres qui mettent la clé sous la porte. Oui, ce monde mentalisé va mal tant que nous le confortons et tant que nous ne prenons pas conscience qu'il est vraiment possible d'en sortir pour s'en guérir. Ceci ne veut pas dire que nous changerons d'un coup de baguette magique ce monde mental en perdition et tous ceux qui l'entretiennent par ignorance de ce pourquoi ils sont réellement là. Car, il est impossible de traverser un gros mur de béton ou d'informer une nouvelle version de sa vie à ceux et celles qui se complaisent malgré les turbulences, dans celle-ci. Mais par contre, il est possible de comprendre que nous détenons tous les justes moyens de changer notre mode de vie intérieure par la réflexion sur soi et le discernement sur ce qui nous incombe. Notre pouvoir comme notre impuissance ne résident que dans notre façon de penser. Nous sommes tous des penseurs qui par la pensée, créons, inventons et mettons en place de nombreuses conceptions plus ou moins utiles à l'évolution humaine. Si cela est compris et ça ne peut que l'être, nous pouvons diriger nos pensées vers une juste connaissance de ce que nous sommes et non comme à l'habitude viscérale vers des idéologies trompeuses qui promettent un avenir meilleur d'après des références pétries d'égoïsmes, de souffrances et de peurs insensées.

Oui, nos pensées sont notre force ou notre faiblesse ! C'est à nous de nourrir celle qui nous élève de celle qui nous avilit.

C'est exactement cela. L'histoire des deux loups qui se battent, racontée par un grand-père sioux à son petit fils nous en démontre le sens. Généralement celui qui gagne est celui que l'on nourrit. Bien que ceci ne se passe que sur le plan mental où la pensée du bien et celle du mal prédominent. Attaque et défense n'appartiennent qu'à ce niveau dualiste. Sur le Plan Divin l'attaque et la défense n'existent pas. Ces deux notions ne peuvent être pris en compte que par le mental pensant qui doit choisir qu'entre ce qui l'éveille de ce qui l'endort. C'est une bonne étape nécessaire pour se diriger au-delà du choix vers le Sans Choix ou le Sens de l'Unité, si tu préfères. La pensée fait partie de nos bagages psychiques, elle en est même la pièce maîtresse. Et c'est elle qui peut être modifiée et non ce qui en découle. Couper un arbre par simple délire ne le fait pas repousser. Mais couper par besoin un arbre qui sûr ne repoussera pas, mais en le remplaçant par un arbrisseau est digne de respect naturel. Dans les deux cas, la pensée est à l'origine de ses actions. La première pensée détruit et la seconde pensée permet. Là est le choix. Pour en finir sur le sujet de la crise sanitaire. Il est certain qu'elle peut être une belle opportunité pour les penseurs studieux qui peuvent par le temps qu'il s'accordent vu le confinement et autres restrictions liées à celui-ci, se retourner enfin sur eux-mêmes et reconnaître qu'il est possible de se voir et de se vivre autrement. Ils peuvent aussi comprendre que c'est la pensée de retrouver le véritable sens de la vie qu'il faut enrichir plutôt que celle qui continue à le détériorer. Mais il est essentiel que ces penseurs ne cherchent pas à améliorer le monde qu'ils interprètent mais plutôt l'interprétation qu'ils s'en font. Ils est impossible de changer le perçu. Il est plus judicieux de modifier sa propre perception. Par ce biais et si bon nombre agissent dans ce sens, le perçu sera certainement plus acceptable et plus vivant.

Oui. Nous avons tous la faculté de discernement pour reconnaître la pensée libératrice de celle qui nous enferme dans la prison mentale. Je suis aussi d'avis que nous pouvons améliorer nos conditions vitales et qu'il est grand temps de se mettre à l'œuvre pour se connaître intérieurement libre des idées arbitraires, et permettre à d'autres de faire de même dans leur histoire personnelle. Si nous voulons un monde harmonieux et équitable pour tous, il est indispensable de commencer par le trouver en soi-même pour qu'il se répande au plus grand nombre. Je pense avoir bien compris le message unificateur que tu prônes sans fin dans tes partages, car il est d'une importance capitale. Etre simplement heureux pour rendre simplement heureux. C'est çà !

Oui. Quand nous trouvons de l'eau pure dans son puits, notre seul souhait est d'en faire profiter le plus grand nombre. Pour mettre fin à la misère des êtres humains, du moins celui ou celle qui porte un intérêt majeur à une nouvelle version de sa vie intérieure, il est primordial de faire une volte face totale sur soi. Ensuite de se défaire de toutes les scories mentales adoptées qui pourrissent leur eau vive. Puis de reconnaître avoir tout faux sur l'idée qu'ils se font d'eux-mêmes et de la vie en général, de manière à rétablir le Sens de l'Unification. Pour cela, il n'y a pas d'effort particulier à faire comme on pourrait le croire. Le seul effort est de décider ou de diriger sa pensée dans ce sens afin d'en accepter l'opportunité.

Merci pour tes propos, ils me vont droit au cœur puisque c'est par Lui que je les entends et les reçois.

Canalise Nation Unis Terre

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
jeudi 13 mai 2021

Image Captcha

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.les-voies-libres.com/

Inscrivez-vous pour être toujours informés de nos publications

Connexion

29 juillet 2018
Bien-être - Santé
Comment se soigner et bien se porter d'après son signe Le Gémeau a assez peu de résistance physique, mais une grande vitalité psychique qui lui permet de récupérer rapidement, mais seulement à conditi...
14 novembre 2020
Art et Culture
Ne le dites à personne, à l’exception des sagesCar la multitude est prompte à railler Je veux louer l’être vivant Qui aspire à mourir dans la flamme Dans la fraîcheur des nuits d’amour Où tu reçus, où...

Commentaires Articles

AngeAdmin Le B.A.-BA de la Juste Direction
5 avril 2021
Merci beaucoup professeur. Votre vidéo va enrichir notre site. Bien à vous
Invité - Pr S. Feye Le B.A.-BA de la Juste Direction
27 mars 2021
Une sage philosophie, s'inscrivant dans les racines de la tradition : https://ww...
Invité - Chantal GOURIOU Quelques codes De Grigori Petrovitch Grabovoï
19 février 2021
Bonjour, pour le cancer des poumons, la séquence numérique est 4541589 à visuali...
Invité - Stephane Le verbe de tes yeux
8 février 2021
C'était pas Autriche mais autrice, vive le T4
AngeAdmin Le verbe de tes yeux
7 février 2021
Merci Stéphane

Please publish modules in offcanvas position.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScriptReCAPTCHA, Google NotAllowedScriptMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.